Vous êtes ici : Accueil > À propos > Archives du site > Français > THÉÂTRE A LA GARE

Documents joints

Publié : 5 novembre 2011

UN PROJET D’ÉCRITURE AU COLLÈGE PIERRE-MENDÈS-FRANCE DE VAL DE REUIL

THÉÂTRE A LA GARE

classe de 5ème1

Tout a commencé dès la rentrée, lorsque Mme Sanchez nous a emmenés en atelier d’écriture à la gare de Val de Reuil. Nous devions noter toutes nos sensations, visuelles, auditives, olfactives... ainsi que nos sentiments, pour décrire la gare et son environnement. Une gare qui fut moderne, surprenante au beau milieu de la campagne, et qui aujourd’hui nous a surtout semblé vaste, inhospitalière et froide.

De retour en classe, nous avons travaillé de façon plus classique sur la description, puis sur le dialogue. Peu à peu, nous sommes passés du récit au théâtre. Enfin, Mme Sanchez nous a présenté le concours d’écriture auquel nous allions tous participer : le concours international d’écriture pour adolescents de l’Atelier de Lecture ASBL, ouvert à tous les adolescents nés entre 1992 et 1999 (http://www.leaweb.org). Certains d’entre nous y avaient déjà participé en 6ème, sur le thème du conte. Cette année, la consigne portait sur l’écriture théâtrale et le thème en était : "Sur le quai..."

"Le quai est un lieu de passage, d’attente, de départ, de retrouvailles, d’espoir, d’abandon, de routine, de travail..."

"On y est parfois seul (on lit, on rêve, on espère, on pleure, on téléphone, on écoute de la musique ou on ne pense à rien) mais on y rencontre souvent des personnages bien différents : l’homme d’affaires et le sans-abri, le fêtard et le navetteur, des amoureux et un couple en rupture, des personnes âgées et des enfants, le policier et le pickpocket, le contrôleur et le balayeur, un joyeux groupe d’amis et des gens terriblement seuls ou désespérés…"

"Sur le quai, on assiste à des scènes, on les provoque ou on y réagit. Et, sur le quai, même s’il ne se passe rien, il se passe toujours quelque chose…"

Sur ce thème, nous avons travaillé, retravaillé, et retravaillé encore nos textes, pour les rendre drôles ou émouvants, pour peaufiner nos phrases, varier les tons, traquer la moindre erreur... Tous, nous sommes parvenus au bout et à la date limite d’enregistrement, tous les textes étaient tapés et envoyés.

Il ne nous reste plus qu’à attendre en croisant les doigts les résultats (publiés aux alentours du 15 mai) !