Vous êtes ici : Accueil > Vie de l’établissement > Projets, voyages et sorties > Les Incorruptibles > Les 6èmes rencontrent Cécile Roumiguière à la médiathèque
Par : Webmestre
Publié : 29 janvier 2015

Les 6èmes rencontrent Cécile Roumiguière à la médiathèque

Dans le cadre du prix des Incorruptibles 2014/2015, les classes de 6ème sont allées à la médiathèque Le Corbusier de Val-de-Reuil pour y rencontrer l’auteur du livre Le fil de soie, un album de la sélection : Cécile Roumiguière.

Voici un extrait de leur échange :

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire des histoires ?
La télé ! J’ai découvert les grands contes classiques, comme Peau d’âne, La Belle et la Bête, ou Pinocchio, à la télévision.

À quel âge avez-vous commencé à écrire des histoires ?
45 ans, même si avant j’écrivais déjà des spectacles.

Auteur, c’est le métier dont vous rêviez enfant ?
Non, je voulais être jockey, ou alors pianiste.

C’est quoi, une vie d’auteur ?
C’est une vie normale ! Sauf que je peux travailler en pyjama ! Plus sérieusement, une partie de mon travail, c’est écrire. Mais une autre partie, une grande partie, de mon temps, je la passe à me documenter, visiter des expositions, regarder des films documentaires, lire. Et puis je rencontre les lecteurs lors de salons, et je passe aussi du temps à faire de l’administratif, les papiers, les factures...

Avez-vous déjà gagné des prix grâce à vos livres ?
Oui, mais ce n’est pas le plus important pour moi. Ce qui l’est, c’est rencontrer mes lecteurs. Et grâce aux Incorruptibles, beaucoup de classes, beaucoup d’enfants ont lu mon livre, et je peux en parler avec eux.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour l’écriture de ce livre ?
Au début du livre, je remercie Isabelle Lafonta pour m’avoir raconté ses histoires de couture. Et puis l’envie d’aborder ce thème souvent oublié quand on parle de la Seconde Guerre mondiale : le génocide des tsiganes.

Comment avez-vous choisi les illustrations ?
Normalement, c’est l’éditeur qui choisit l’illustrateur dans le cadre d’un album. J’avais envie que Delphine Jacquot illustre Le fil de soie, et par chance, l’éditeur a eu la même idée que moi. Par contre, avant de découvrir le travail de Delphine, je n’avais aucune idée de ce qu’elle allait faire ! Et c’est superbe !

Savez-vous parler tsigane ?
Pas du tout ! Mais en fait, il y a autant de langues tsiganes qu’il y a de communautés : tsiganes, gitans, bohémiens... Leurs langues se mélangent et se nuancent.

Pourquoi ce titre, Le fil de soie ?
Le fil de soie, c’est le fil avec lequel Mamilona coud son secret, mais c’est aussi le fil de soi. Le fil de soi-même...




Voir en ligne : Le site de Cécile Roumiguière